Filières Locales de recyclage de papiers

Le papier est une matière biosourcée renouvelable végétale. Il permet une gestion durable des forêts à travers la captation du carbone et la valorisation des essences de bois, choisies, vers une filière papetière organisée. Toutefois, l’objectif n’est pas de fabriquer uniquement à base de fibres vierges mais bien de recycler une partie de nos papiers disponibles en matières recyclés afin d’optimiser la gestion des déchets.

A titre d’information, un papier se recycle 5 à 6 fois!

UNE FRANCE PEU éCOLOGIQUE

Il peut également être revalorisé en ouate de cellulose afin d’isoler son habitat. Le niveau de recyclage des papiers en France est faible puisqu’il est de l’ordre de 50% mais avec des taux très faibles de valorisation des papiers de bureaux, de l’ordre de 20%. Ces papiers graphites sont de qualité supérieure et peuvent permettre différentes valorisation de qualité. Pour le département des Landes, ce sont 8400 tonnes de papiers collectés à l’année et 8400 tonnes de plus qui partent à l’incinération, nous espérons un changement prochain de cette politique d’aveugles avec de nouveaux responsables durablement impliqués.

  Fort de ce constat, notre entreprise Ouateco a développé dès 2010 des filières locales de recyclage avec deux premières expérimentations, avec la Ville d’Anglet et l’Aéroport de Biarritz.

Sans aucun soutien financier de la part des organismes censés aider au développement du recyclage local.

UNE ENTREPRISE INTéGRéE à LA SOCIéTé

Le travail auprès des services de la Ville a démarré par la collecte et le recyclage des papiers bureautiques des écoles, en associant les enfants et les personnels de collecte. Nous avons bénéficié du soutien de la responsable du service Développement Durable qui était très engagée. Afin de rendre ludique la collecte et valorisation, nous avons réalisé des visites d’usine avec les enfants, à Saint Geours de Maremne. A titre d’information, nous sommes passés de 50 kilos semaine à 500 kilos semaine en 12 mois. Nous achetions 60 euros la tonne, en assurant le transport, à une commune qui payait environ 200 euros la tonne l’enlèvement de ses déchets papiers via un grand groupe, ce qui est un impact positif pour les finances publiques… Malheureusement, la collecte s’est arrétée et est retournée à son ancien système « payant »… mais cette expérimentation nous a ouvert les yeux et des portes :

Le marché du recyclage des papiers est tenu par 4 grands groupes, qui se partagent le marché, les aides publiques. Ils ont du mal à actionner les leviers du recyclage et du sur tri car ils sont également propriétaires des centres qui brulent les déchets.

Notre démarche volontaire fonctionne avec plus de 180 structures de l’économie sociale et solidaire, ou associations et structures indépendantes soucieuses de valoriser en local et de récupérer des fonds. Les emplois et les produits à créer dans ce secteur sont très importants lorsque l’on peut pérenniser les volumes de collecte et ne pas se faire happer par les multinationales. Nous pouvons également proposer une action pédagogique et transformer vos papiers collectés en isolant biosourcé afin de réutiliser ces matières dans vos bâtiments, et la boucle est bouclée.

Nous sommes ouverts pour soutenir tous projets dans une démarche de recyclage de filière locale.