Partenaire Emmaus

Ouateco a eu la « chance » de croiser le chemin de « Che Germain » et sa volonté pugnace de proposer une nouvelle société « utopique ». Bien sûr, nous avons lancé et développé un projet commun de recyclage des papiers avec le Village Emmaus de Lescar afin de fabriquer la ouate de cellulose Ouateco, mais nous avons, surtout, démarré une aventure humaine et le partage de convictions fortes.

Très attentif à l'évolution de la société qui crée des mécanismes d'exclusion et des outils de maintien dans l'exclusion, très vigilent vis-à-vis des nombreux échecs de la réinsertion, nous nous appuyons sur les travers d'un modèle centré autour de l'économie pour en proposer un axé autour de l'Homme.

Je vous invite à lire un extrait de l’approche du Village Emmaus, que vous pouvez retrouver sur leur site : http://www.emmaus-lescar-pau.com

UNE LIASON SOLIDE ENTRE OUATECO ET EMMAÜS

"Le défi relevé est d'autant plus passionnant qu'Emmaüs est le lieu du cosmopolite des écorchés de la vie ou des quêteurs d'Utopie. Nous faisons vivre ensemble des personnes qui n'ont pas forcément choisi de se poser là. Nous cherchons à ne pas en laisser au bord du chemin. Nous proposons à chacun de rebondir, de se reconstruire une identité. Nous invitons ceux en quête d'une autre société à nous rejoindre.

Au sein du Village Emmaüs Lescar-Pau, les questionnements sont multiples, les réponses incertaines. Seules, les expériences comptent. Peu importe l'échec, il est un outil essentiel à l'évolution du projet collectif. "

Notre partenariat s’est noué en 2010 avec une première collecte et valorisation des journaux déposés dans les avions de l’aéroport de Pau. Aujourd’hui, c’est 2500 tonnes de papiers recyclés par an avec la création d’emplois durables, la formation de personnel d’Emmaus à la mise en œuvre de notre ouate solidaire, l’aide à l’isolation des bâtiments du village dont le restaurant… et un projet ambitieux utopique partagé de pouvoir développer une zone d’économie sociale et solidaire autour de ce vaisseau amiral avec l’appui des collectivités et le soutien des conso acteurs…

Comme disait le Che « Soyons réaliste, exigeons l’impossible »