Renovation des combles pour cette maison béarnaise

Cette maison Béarnaise possède le charme des bâtis anciens mais avait besoin d'isoler totalement ses combles. La forte chaleur sous l'ardoise, l'été, se propageait dans la maison l'été et les consommations de chauffage étaient élevées.

Le propriétaire a pris la décision de totalement isoler ses combles en ouate de cellulose.

  • La préparation du chantier a nécéssité la pose d'un frein vapeur hygrovariable car les planchers étaient anciens, et parfois ajourés.
  • Les boitiers electriques ont été remontés, signalés et protégés.
  • Un marquage de l'épaisseur soufflée, de 36 centimètres de haut, a été repérée avec piges et scotch,  afin de contrôler la hauteur de pose de l'isolant.
  • La préparation a demandé plusieurs jours car il a fallu protéger les planchers et les murs, et faire un chemin de réhausse en bois afin d'assurer une mise en oeuvre sans ponts thermiques.

La préparation et la réalisation sont parfaites. Le confort est assuré pour cette bâtisse avec un isolant respirant, qui permet aux murs de conserver leurs équilibre hygroscopique.

Préparation du chantier conformément au CPT 3693

Mise en place du chantier
Mise en place du frein vapeur
Installation du chemin de circulation

Étanchéité à l'air de plancher des combles

Les planchers ont nécessité la pose d'un frein vapeur hygrovariable Ecofoil ONE car ils étaient anciens, et parfois ajourés. L'utilisation du frein vapeur en complément de la ouate de cellulose permet de réaliser un isolation perspirante qui autorise les transfert d'humidités à travers du plafond. Le comportement hygroscopique de cette ancienne bâtisse est ainsi conservé.

Traitement des dispositif électriques

Les boites de dérivation ont été relevées pour être hors du volume de ouate soufflé. Les cable de télévision ont également été relevés et fixés aux éléments de charpente.

Installation d'un chemin de circulation

Les propriétaires souhaitaient pourvoir circuler dans les combles afin de pour venir inspecter la charpente et la couverture sans détériorer la nouvelle isolation en ouate de cellulose. Un chemin de circulation a donc été installé, il est surélevé d'une quinzaine de centimètres par rapport à la hauteur de l'isolation pour ne pas perturber l'opération de soufflage.

Marquage de l'épaisseur à souffler

Une épaisseur de 36 cm garantissant un R7,5 a été installée. Un marquage a été réalisé sur les pieds de murs et sur le chemin de circulations afin d'assurer une épaisseur égale sur toute la surface des combles.

Réalisation du soufflage

Cardeuse X-Floc M99
Préparation du stock de ouate de cellulose Ouatéco
Soufflage des combles
Soufflage des combles
Soufflage des combles
Soufflage des combles

Réglage de la cardeuse X-Floc M99

La cardeuse souffleuse a été réglée pour un soufflage à 32 kg/m3 pour fournir un déphasage thermique de 10 heures et en conservant un consommation maîtrisée de ouate. Le stock de ouate a été installé proche de la machine afin de facilité les opérations de chargement.

Soufflage des combles

Le soufflage des combles commence par les parties les plus éloignées de l'accès aux combles en prenant soins de bien remplir l'espace sous le chemin de circulation. Une vérification de la consommation de sac en segmentant le comble par zone de 10 m2 permet de s'assure que la densité est respectée.

Contrôle de chantier

Contrôle de l'épaisseur appliquée
Isolation Ouatéco

Contrôle de l'épaisseur appliquée et du nombre de sac consommé

En compléments des repérages d'épaisseur l'applicateur contrôle en fin de chantier l'épaisseur appliqué en plusieurs points réparti sur l'ensemble du combles et renseigne la fiche de chantier. L'épaisseur ainsi appliquée et le nombre de sacs de chantiers sont renseignés dans la fiche de chantier.