Une toiture de ferme ancienne insufflée en ouate de cellulose

Le charme de la pierre et du bois massif, c'est ce qu'offre cette ancienne ferme. Une réflection totale de la toiture était nécessaire pour la réhabilitation de cette bâtisse en habitation. Le maître d'ouvrage a fait le choix d'une rénovation avec des matériaux biosourcés. Pour la toiture le voligeage a été refait à neuf et des caissons on été crées avec un calage bois et une fibre de bois rigide pare pluie sous la couverture.

Préparation de chantier pour insufflation en rampant

Mise en place du sarking en fibre de bois rigide et du calage bois
Percement du sarking pour insufflation
Reflection des voliges

Préparation de chantier pour insufflation en rampant

Pour un bon déroulement de pose de cellulose, le chantier doit être impérativement préparé d’avance, exempt de tout encombrement, propre, facilitant ainsi la récupération des surplus.

L'accessibilité du chantier et des caissons sera préparée par le constructeur, ainsi que la fermeture des caissons. Le chantier doit être approvisionné, totalement libre, propre, les caractéristiques citées au-dessus doivent être vérifiées et notifiées sur la fiche de chantier.

Tout caisson non conforme ou inaccessible sera laissé en attente à la charge du Maître d'œuvre ou d'ouvrage de le rendre conforme. Positionner la machine à l’abri, au plus près du chantier, et du stock de cellulose (pour connaître vos besoins en ouate consultez notre page calculateur), pour faciliter l'approvisionnement en continu de la machine.

S'équiper des protections de sécurité : combinaison intégrale, gants, lunettes et masque à poussières, escabeaux, échelles et échafaudages normalisés.

Densité de mise en oeuvre et calcul de consommation

Afin d'obtenir la bonne densité de fibre de cellulose, il convient d’effectuer, sur le chantier, un préréglage de la machine, puis réaliser des éprouvettes jusqu'à obtenir la bonne densité. La valeur retenue pour la ouate de cellulose « Ouateco « est de 55 kg/m3 en réalisation sur chantier afin de ne pas avoir de tassement sur 10 ans (tests Allemagne MPA)

Calculer le volume d'un caisson et la masse volumique de la matière isolante en fonction de la densité voulue :

  • Caisson de 4.50 m x 0.45 m x 0.20 m = 0.4095 m3 x densité 55Kg/m3 = 22.522kg soit (22.522/14kg) 1.6 sacs.
  • Préparer 1.6 sacs de ouate de cellulose et alimenter la machine vide.
  • La machine réglée, ces 1.6 sacs de cellulose doivent remplir complètement
  • le caisson mesuré, ce contrôle doit se faire au fur et à mesure du remplissage des caissons, assurant ainsi la régularité de la masse volumique de la matière isolante.

Mise en oeuvre en rampant

Insufflation de toiture au tuyau
Percement pour insufflation
Insufflation des rampants au tuyau

Insufflation des caissons de toitures au tuyau

La longueur des caissons de toiture (environ 6 mètre) nécessite d'utiliser la méthode d'insufflation au tuyau :

  • L'embout du tuyau est introduit dans le caisson par l'orifice du haut, jusqu’au bas du caisson et l'insufflation peut démarrer.
  • Le tuyau remonte dès que la densité de cellulose est atteinte.
  • En fin de soufflage, bien orienter et  maintenir  le tuyau pour remplir correctement le haut du caisson et finir sur l'orifice.
  • La machine ne doit plus pouvoir envoyer de la matière et se met en sécurité.
  • A la fin du chantier, vérifier que la quantité prévue en fonction de la densité a bien été posée et informer la fiche chantier.
  • Refermer de façon étanche les perçages   avec le même matériau, panneau, frein vapeur.

Ce type de mise en oeuvre relève d'une certaine technicité. Les formations dispensées dans le centre de formation agréé de notre usine vous permettront d'apprendre à réaliser ce type de travaux dans les règles de l'art.